• octobre

    3

    2018
  • 376
  • 0
La maçonnerie et les fondations

La maçonnerie et les fondations

Les fondations : Structures & Bases

Première et plus importante partie d’une construction les fondations ont plusieurs utilités. En plus de donner une structure au bâtiment, les fondations permettent de stabiliser l’ouvrage suivant la qualité du sol. Deux types de fondations existent, l’un ou l’autre sera choisi suivant la qualité du sol : les fondations superficielles et les fondations profondes ou semi-profondes.

Les fondations superficielles, dans quel cas ?

Faciles à réaliser et peu chères, les fondations superficielles sont les plus couramment utilisées. Se plaçant sur un sol stable et bien portant, quelques étapes préalables sont à prendre en compte. Avant de pouvoir les placer, un agencement du terrain devra être fait, on parle ici de débroussaillage et de dégazonnage. Toute la végétation se trouvant sur le terrain devra être abattue. Ensuite une partie de la terre sera prélevée, celle-ci servira simplement à refermer les trous crées lors du placement des fondations. Le géomètre et/ou le chef de chantier placera un piquetage à l’encadrement des fondations. Des tranchées seront ensuite creusées. Le béton pourra alors être coulé, suivra le placement des armatures et finalement le coulage de la semelle.

Les fondations semi-profondes et profondes, quand et comment ?

Profondes :

Les fondations profondes sont d’une logique un peu plus compliquée à gérer. En effet, il existe plusieurs sortes de fondations profondes. Elles fonctionnent et sont installées de manière différente, c’est ce qui rend le choix plus compliqué. Tout dépendra donc de la composition du sol ainsi que de la nature du projet en cours.

Semi-profondes :

Entre les fondations superficielles et les fondations profondes, ces fondations sont installées sur un sol stable et peu profond. La recherche de stabilité sera le principal enjeu des fondations. Faciles à exécuter, leur avantage se situe dans le fait qu’elles se prémunissent du gel et du dégel des sols.

La maçonnerie créatrice d’ouvrage :

Art de créer et de bâtir, la maçonnerie est avant tout l’assemblage de différents éléments par le mortier, béton, …. Il existe bien entendu d’autres techniques mais dans cet article nous allons nous concentrer sur ce mode opératoire. Squelette d’une bâtisse, la maçonnerie peut également se rapporter à tous les travaux tels que la pose du carrelage ou d’enduits. En effet elle vise à mettre en place une structure et à la protéger des agressions externes. La pierre ainsi que la brique souvent utilisée en maçonnerie, procurent une meilleure isolation, permettant de garder la chaleur en hiver et la fraîcheur en été. D’autres matériaux peuvent être utilisés, cependant la pierre et la brique ont bien des avantages. Elles ne doivent pas spécialement être peintes et leur entretien reste aisé. Pour assembler le tout un liant tel que le béton sera posé entre chaque brique ou pierre, créant ainsi des structures plus variées les unes que les autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire sera publié dans les 24 heures.

Annuler la réponse

Devis clé en main

Utiliser nos devis clé en main pour estimer le coût approximatif de vos travaux de construction, rénovation ou d’installation.

Estimer
Dernières actualités
Les plus vues