• janvier

    17

    2020
  • 42
  • 0
Peinture d’intérieur, comment bien la réussir ?

Peinture d’intérieur, comment bien la réussir ?

Vous souhaitez réaménager votre intérieur et changer la décoration de l’une de vos pièces ? Quoi de mieux que de commencer par un coup de peinture pour apporter du renouveau !  Voici quelques conseils pour repeindre vos murs :

Protéger son chantier

Un pot de peinture renversé sur le parquet ou un meuble taché par une éclaboussure, c’est très compliqué à nettoyer et ça peut très vite arriver. Pour cela, avant de passer à la phase peinture, il y a une règle à respecter impérativement : protéger son chantier afin d’éviter les dommages matériels ou même corporels…

Quelques conseils pour un chantier impeccable

  • Prévoyez de vieux vêtements qui ne craignent plus rien, ainsi qu’une casquette pour protéger vos cheveux ;
  • Videz la pièce, l’idéal étant de pouvoir travailler dans un espace entièrement vide. Ce n’est pas possible ? Placez les meubles au centre de la pièce et protégez-les avec une bâche plastique ou de vieux draps pliés en deux ;
  • Enlevez tout ce qui est susceptible de recevoir des projections de peinture comme les tapis ou les rideaux ;
  • Enlever tous les tableaux, étagères, vis, et autres poignées de portes qui pourraient gêner l’application de la peinture murale ;
  • Déboîtez les prises et interrupteurs électriques pour pouvoir les peindre sans déborder dessus ;
  • Protégez le sol avec une grande bâche plastique à fixer au sol avec du double face ;
  • Munissez-vous d’un masque, de gants en latex et de lunettes de protection si vous peignez à la glycéro ou que vous utilisez un décapant.

En respectant ces règles, vous devriez éviter les petits ou les grands ennuis…

Peinture

Préparer ses outils et son support avant de peindre

Lorsqu’on veut repeindre ses murs, il est tentant de brûler les étapes, pour arriver le plus vite possible au résultat final… Erreur ! Car si l’on ne prend pas soin de bien préparer la surface à peindre, on risque d’obtenir des murs imparfaits, laissant apparaître tous les défauts.

Petit rappel des étapes à respecter

  • Lorsque la surface que vous souhaitez peindre est sale (graisse, nicotine, traces de doigts…), il faudra la lessiver avec un détergent doux et dilué dans de l’eau, en finissant toujours par un rinçage à l’eau claire et un séchage complet. Attention, les murs doivent toujours être lessivés de bas en haut pour éviter les coulures sales. 
  • Si l’ancienne peinture s’écaille, il faudra retirer la peinture abîmée avec une brosse métallique rigide, puis poncer la surface avec un papier de verre à grain moyen, puis à grain fin. 

Mal doser la peinture 

Il est parfois difficile de s’imaginer la dose de peinture nécessaire aux travaux prévus. Même si il est indiqué que votre peinture est monocouche, comptez deux couches de peinture pour un beau résultat. Par manque d’expérience, nous avons tendance à trop charger le pinceau et donc à consommer plus. Voyez un peu plus large et arrondissez au-dessus les indications données. Mieux vaut avoir un pot en trop que de manquer de peinture un dimanche après-midi !

 

pièce de maison

Veillez à utiliser le matériel adapté à votre peinture 

Un rouleau trop fin, des pinceaux inadaptés et un matériel bas de gamme vous compliqueront la tâche. Vous passerez plus de temps à peindre, le résultat risquera d’être irrégulier, et vous ne pourrez pas réutiliser votre matériel pour de prochains travaux. Une perte de temps et d’argent !

Un bon pinceau doit disposer de longs poils bien fixés sur le manche, qu’il vaut mieux choisir en bois brut (au lieu du plastique) pour une meilleure prise en main. Mieux vaut utiliser des poils synthétiques lorsqu’on peint avec une peinture à l’eau. En revanche, la laine et la soie naturelle sont recommandées lorsqu’on utilise de la peinture au solvant, autrement appelée glycéro.

Les rouleaux à poils ras sont réservés aux laques et aux peintures brillantes, les modèles à poils courts ou mi-longs seront parfaits pour les satinées et les mates.

Enfin, un bac assez grand muni d’une grille permettra d’égoutter le surplus de peinture avant de passer le rouleau. Pour les plinthes et toutes les surfaces planes, il est préférable d’utiliser des pinceaux plats. En revanche, il faut utiliser des pinceaux ronds pour peindre les moulures ou les angles de murs. Quant aux radiateurs, dont les recoins ne sont pas faciles d’accès, ils rendront obligatoire l’utilisation de pinceaux spéciaux, coudés et à long manche.

Un rouleau adhésif pour protéger les coins et les bords pour ne pas dépasser sera également indispensable lors de vos travaux.

Ne pas oublier d’appliquer la sous-couche

Si l’on ne prend pas le soin de mettre une sous-couche avant l’application de la peinture, celle-ci risque de mal adhérer au support, ou d’être absorbée par le mur poreux qui va  » boire  » la peinture et vous obliger à multiplier le nombre de couches nécessaires.

Il existe des sous-couches, que l’on appelle également  » primaires d’accrochage  » adaptées à tous les supports susceptibles d’être peints : 

  • Sur les murs : on peut utiliser une peinture bon marché, mais l’idéal est d’opter pour un primaire au solvant au pouvoir anti-tâches. Attention de respecter les consignes des fabricants quant au temps de séchage. 
  • Sur le métal : il faut utiliser une sous-couche protégeant de la corrosion et facilitant l’accrochage de la peinture. Si le métal est rouillé, vous trouverez des sous-couches permettant de peindre sur une telle surface. 
  • Sur les radiateurs : il existe des sous-couches spéciales résistantes à la chaleur. Veillez à appliquer celles-ci sur radiateurs éteints. 
  • Sur du PVC, du carrelage : vous trouverez des sous-couches réservées aux surfaces lisses, permettant à la peinture d’accrocher sur ces matériaux très particuliers. Sans cette précaution préalable, la peinture risque par conséquent de ne pas tenir.

Appliquer la bonne dose de peinture

Pas facile de doser la bonne quantité de peinture lorsqu’on repeint un mur, un meuble, des portes…Cependant, si l’on met trop de peinture sur son rouleau et qu’on ne l’essore pas assez, on risque de faire des coulures ou des projections malencontreuses. Au contraire, si on ne charge pas assez son manchon, la couche de peinture sera insuffisante, les traces de passage du rouleau seront visibles et la peinture séchera trop rapidement.

Afin de palier à cela, il est important de bien mélanger votre peinture avant usage, des dépôts plus épais se formant toujours au fond du pot et risquant de faire des grumeaux. Pour ce faire, utiliser un bout de bois ou une baguette propre.  Veiller à ne tremper le rouleau qu’à moitié dans la peinture, puis retirer le surplus à l’aide de la grille. Par la suite, il faut bien appliquer du scotch adhésif avant d’appliquer la peinture pour éviter de déborder

La météo 

Trop froid, trop chaud, trop humide… Et oui, la météo peut avoir des répercussions sur la performance des peintures. Attention si vous décidez de repeindre votre intérieur en plein hiver, si le chauffage de votre futur appartement n’est pas encore en service ! Par temps froid et à fort taux d’humidité, la peinture sera difficile à appliquer. Elle sera collante et le temps de séchage sera plus long.

Et si vous prenez vos pinceaux en pleine canicule ? Ce n’est pas recommandé non plus, car au dessus de 30 degrés, le temps de séchage devient trop rapide, cela peut avoir un impact négatif sur votre peinture.

 

Pour aller plus loin :

Aménagement de combles : Quand, Comment et pourquoi ? (En cours de rédaction)

Cuisine aménagée : Comment bien aménager sa cuisine (En cours de rédaction)

Aménagement de bureau : nos conseils pour bien aménager son bureau (En cours de rédaction)

Comment bien aménager une chambre : nos conseils (En cours de rédaction)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire sera publié dans les 24 heures.

Annuler la réponse

Devis clé en main

Utiliser nos devis clé en main pour estimer le coût approximatif de vos travaux de construction, rénovation ou d’installation.

Estimer
Dernières actualités
Les plus vues